La déclinaison locale du « Made in France »

Publié le par Charles Lemercier

La réputation du « Made in France » n'est plus à faire. Le local, fort de son identité à part entière, s'impose de plus en plus face à l'étiquetage national. Sa protection a été renforcée. 

Des zones où règne un savoir-faire prennent le pas sur le célèbre « Made in France », à l'identité moins prononcée.

Des zones où règne un savoir-faire prennent le pas sur le célèbre « Made in France », à l'identité moins prononcée.

Tous les consommateurs ne se jetteront pas demain sur le dentifrice naturel, bio et français du Gers mais les Français prennent davantage conscience des mains qui s’activent tous les jours pour les satisfaire. Au sein du même « Made in France », les produits régionaux, forts de leur ancrage territorial et de leur identité affirmée séduisent autant si ce n’est plus. « Faire appel à des services de proximité et consommer des produits de qualité fabriqués sur place est une tendance qui s'accentue, surtout dans les villes. Santé, environnement et économie solidaire sont au cœur des motivations de ces nouvelles habitudes. 23% des Français seraient désormais adeptes, selon une étude "Les Français, la consommation locale et le digital : perceptions et usages" », pouvait-on lire sur le site de La Dépêche (16/02/2017).

 

Le « Made in France » se régionalise. On peut parler de « Made in Régions » pour être dans la plus grande échelle du local. La certification est encore plus rigoureuse que celle du « Made in France ». L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) délivre les labels aux groupements d’entreprises et artisans qui font la demande. L’indication géographique protégée (IGP) permet notamment de dynamiser la production locale et de faire connaître voire redécouvrir un savoir-faire.

 

L’indication géographique « Siège de Liffol » a été la première accordée à un produit manufacturé français. Elle met en avant le bois lorrain. Suivent le granit de Bretagne, la dentelle de Calais-Caudry ou encore l’espadrille basque de Mauléon. Il ne peut y avoir qu’une seule homologation par produit et par zone géographique. Ce qui compte, c’est le savoir-faire. L’IGP, lancée à l’échelle européenne en 1992, concerne essentiellement des produits viticoles et agricoles mais aussi agroalimentaires. Plus de 1 400 produits sont certifiés. Plus récemment, en janvier, la raclette de Savoie a été inscrite au registre d’authentification comme la 289ème française.

 

L'art(isanat)

Autre tendance qui peut prétendre aux IGP : l’artisanat. C’est un repère qu’on oublierait à première vue, or le phénomène de la fabrication artisanale repart crescendo. 20 000 immatriculations ont vu le jour il y a trois ans. Elles étaient 16 000 en 2015 et même 8 100 en 2005 (Insee). Le charme de ces matériaux bruts est inusable. Le travail et le façonnage par la main séduit. Elle induit la fiabilité, la patience et le travail de matières nobles comme le bois ou le cuir.  « Il y a une corrélation entre renouveau de l’intérêt pour les processus de fabrication artisanaux et crise du système capitaliste », explique Hugues Jacquet, socio-historien et spécialiste du savoir-faire dans les pages du Monde (17/01/2017).

 

La perte de repères dans la mondialisation a favorisé le retour des pratiques manuelles et locales, connues d’autrefois, et de sa demande. L’identification nationale de la démarche en est la plus-value. Près de sept Français sur dix sont favorables à favoriser l’achat de produits locaux selon le Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), ils étaient à peine plus d'un sur deux en 2008, au début de la crise.

 

Charles Lemercier

 

Cet article est tiré de "L'avènement du Made in France", publié sur ce site en mars 2017. 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

malvina 16/08/2017 14:37

Bonjour moi c'est MALVINA
C'est bizarre ,incoyable je vais commencer par croire en la magie noire,les marabouts africains,mais il y a exception ,ce grand marabout MAITRE SOULEY m'a beaucoup et trop aidé
je suis MALVINA depuis la france métropolitaire,j'aime un homme que je ne vais pas donné son nom. Au début tout allait bien lui et moi on s'aime bien ,on fait tout ensemble ,balades ,piscine,voyages ,on est presque les plus heureux de la planète,mais tout a coup ,tout a changé,il m'a abandonné m'a laissé parce qu'il a retrouvé une autre femme au cours d'un meeting coté service et il ne me connais plus , en ce meme temps j'ai perdu mon boulot.Une amie m'a conseillé ce MARABOUT MAITRE SOULEY,le plus grand maitre marabout SOULEY sérieux africain et du monde.le jour que je lui ai écris par mail que c'est par rapport au retour d'affection ,il m'a dit que c'est facile qu'il faut un travail pour désenvouter mon mari ce qui peut durer un 3 jours.
je vous jure en 3 jours mon Mari est revenu à la maison, j'ai repris mon travail et tout est rentré dans l'ordre. Il peut vous aider comme moi, vous qui êtes dans le besoin. Vous pouvez contacter ce Maître MARABOUT SOULEY même les cas les plus désespérés : Voici ci-dessous de quoi il est capable:
retour d'amour voyance d'amour sérieuse et des rituels de magie rouge,travaux occultes retour rapide et définitif de l'être aimé(e),fidélité conjugale,chance,travail,examens,réussite professionnelle,attirance clientèle dans le commerce,faillite commerciale héritage,désenvoûtement,protection totale contre les dangers,défaillance sexuelle,guérit les maladies inconnues,resout les problèmes familiaux.. Vous avez des doutes,vous ne souhaitez plus rester célibataire,le plus puissant maitre marabout SOULEY vous apportera le coup de pouce qu'il faut,pour mettre l'amour sur votre chemin de vie sentimental.Discrétion garantie.voici son contacte : 00229 9954 1801 E-mail maraboutsouley@outlook.fr
Merci