La Guerche-de-Bretagne, à l'heure des courses

Publié le par Charles Lemercier

♦ © Le public guerchais curieux et avisé, a répondu présent

Le champ breton transformé en champ de courses pour l'occasion a accueilli les trotteurs ce dimanche 20 mars pour sa traditionnelle et unique réunion annuelle. Récit.

364 jours par an ou presque, le champ de la Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) est habité par les bovins. C'est donc un dimanche par an qu'il se transforme en hippodrome. Le cadre est champêtre, l'herbe abondante est foulée par des milliers de passionnés et habitués. Quelques curieux sont venus en famille admirer le spectacle. Dans les « écuries », il n'y a ni boxes ni stalles, les trotteurs patientent donc entre les camions. Les tribunes ou la buvette sont montées à l'occasion. Le parcours - entretenu naturellement par les vaches le reste de l'année -, est lui aussi (re)tracé. Les hommes sont nombreux, on entend abondamment que femmes et enfants sont à Vitré, une ville voisine car la tradition veut que la réunion se tienne le même jour que la Mi-Carême. Le soleil est de la partie, « contrairement à l'an passé », aime-t-on raconter.

♦ De nombreux et souriants visiteurs sont venus admirer le spectacle des courses de trot.

♦ De nombreux et souriants visiteurs sont venus admirer le spectacle des courses de trot.

♦ Toutes les conditions sont réunies pour voir une belle journée de courses

♦ Toutes les conditions sont réunies pour voir une belle journée de courses

♦ Plaisir des courses, des amis et du jeu (un petit peu)

♦ Plaisir des courses, des amis et du jeu (un petit peu)

Côté courses, faux départs et retard se sont ajoutés au spectacle, c'est tout le charme des champs de courses en herbe. La première s'élançait à 14 heures 30. Poulains et pouliches de trois ans ouvraient le bal et c'est le driver Christopher Corbineau qui s'est illustré au sulky de Douceur du Perche. Notons dans un très bon style comme Dream Fromentro (diqualifié) qui a terminé en trombe dans la phase finale. L'ancien jockey de Bernard Desmontils courait pour la première fois sur cette piste. Une première à « La Guerche » pour des visages plus connus dans le circuit tels que Franck Anne ou Thomas Lesveque, le fils de Pierre. Le public guerchais s'est surpris à voir ces noms dans le programme. Les paris vont bon train sous le hall. Les locaux Christian Boisnard et Aymeric Thomas recueillent logiquement la majorité des suffrages. Au désespoir des parieurs puisqu'aucun des deux n'est parvenu à faire un résultat ce jour. En revanche, les Normands Franck Anne et Thomas Levesque n'ont pas fait le déplacement pour rien. Le premier cité a remporté la deuxième course avec Cépage d'Ymer pour son compte. Quant à la fameuse casaque jaune, Croix de Lorraine et toque noires, elle a franchi le poteau en tête à deux reprises. Borsalino d'abord après avoir voyagé en dehors de Boston Paris (Didier Dauverné, second) et surtout dans le Grand Prix, celui de la ville de La Guerche-de-Bretagne. Une épreuve dotée de vingt mille euros d'allocations. Thomas Levesque devance Franck Anne avec Authorized qui n'avait plus couru depuis août dernier. Amadigious retrouve de la condition et prend le premier accessit devant Volcan d'Espoir (Martial Viel). La piste guerchaise aura porté chance aux deux voyageurs, « les grandes maisons ne nous laissent même pas les petites courses », s'exclame un entraîneur.

♦ Le podium avec les deux premiers, deux Normands que sont Thomas Levesque (vainqueur) et Franck Anne (à gauche).

♦ Le podium avec les deux premiers, deux Normands que sont Thomas Levesque (vainqueur) et Franck Anne (à gauche).

Enfin, les courses montées tant appréciées dans l'Ouest par les amateurs avisés ont vu Ambre de Senoville brillé, la monte de Kwincy Petitjean pour Loïc Groussard, puis Ustar d'Auvrecy de belle manière, associé à Honorin Guérot pour Martial Viel. La réunion se termine évidement par la course des amateurs, Jean-Christophe Daoudal enlève l'épreuve avec Ténor Burois. Novices et passionnés regagnent sous le froid tombant leur voiture dans le champ voisin, et attendent avec impatience la prochaine édition.

♦ Les balances et la traditionnelle photo d'arrivée

♦ Les balances et la traditionnelle photo d'arrivée

Thomas Levesque (à gauche) est l'homme du jour. Jacky Planchard (à droite, associé à Vic du Puits) débutait ici même sa carrière d'entraîneur en 2015. Ses couleurs jaune et verte ne brilleront pas le jour de la Mi-Carême.
Thomas Levesque (à gauche) est l'homme du jour. Jacky Planchard (à droite, associé à Vic du Puits) débutait ici même sa carrière d'entraîneur en 2015. Ses couleurs jaune et verte ne brilleront pas le jour de la Mi-Carême.

Thomas Levesque (à gauche) est l'homme du jour. Jacky Planchard (à droite, associé à Vic du Puits) débutait ici même sa carrière d'entraîneur en 2015. Ses couleurs jaune et verte ne brilleront pas le jour de la Mi-Carême.

Publié dans Hippisme

Commenter cet article