Milord Thomas, le géant d'Auteuil

Publié le par Charles Lemercier

La course la plus prisée de l'année en obstacle a rendu son verdict. Au bout des 6000 mètres d'efforts, c'est le favori Milord Thomas qui offre à son jockey Jacques Ricou, la plus grande victoire de sa carrière, la palme ultime qui lui manquait. Le valeureux Shannon Rock est encore battu par meilleur, Bel la Vie a déçu.

Récent vainqueur du Prix Ingré, l'ultime préparatoire au Grand Steeple, le cheval préféré des parieurs a avalé le long parcours d'Auteuil. Une frayeur : son saut au premier passage de la rivière qui a fait frémir plus d'un spectateur. Le champion de 6 ans a ensuite fait son petit bonhomme de chemin pour se retrouver seul en tête après l'ultime grosse difficulté : le rail ditch and fence, dit le « juge de paix ». L'expérience de Jacques Ricou a fait le reste pour le conduire vers le disque final. Son entraîneur Dominique Bressou serrait le point après le passage du poteau. Il s'offre lui aussi son premier « Graal ». La casaque est celle de... Magalen Bryant. Elle a brillé non seulement dans la plus belle course mais dans qautre autres courses ce week-end à Auteuil. Cette baraka n'est pas d'aujourd'hui puisque jeudi, Kick On a fait briller la casaque bleue à la toque rouge dans la course la plus longue du monde, au Lion d'Angers. Derrière Milord Thomas, on retrouve l'inévitable Shannon Rock qui prend pour la quatrième fois consécutive le premier accessit de cette épreuve. C'est le « Raymond Poulidor » de l'obstacle, un cheval millionnaire qui tombe une nouvelle fois sur un os. Depuis 2013, il est associé à David Cottin qui cherche encore sa victoire dans la course reine avec le pensionnaire de Jean-Paul Gallorini. Saint-Pistol prend la dernière place du podium malgré une faute à l'ultime haie. Les outsiders Sidi Boukdnadel et Tornade Précieuse complètent l'arrivée, loins.

Bel la Vie n'a pas répondu présent

La famille Papot avait envoyé les gros moyens avec la présence de trois phénomènes. Ils auraient pu être quatre « Papot » si Vanilla Crush n'avait pas été forfait. Les trois représentants de la casaque bleue et verte n'étaient autre que Bel la Vie, vainqueur de l'édition 2013, Royal Astarania qui venait de remporter la plus belle course de sa carrière, le prix Murat (Gr.II). Et enfin, Saint-Palois s'était adjugé le fameux Prix de Président de la République en avril dernier, déjouant tous les pronostics. Celui qu'on attendait était Bel la Vie. Ce cheval grièvement blessé au bassin en 2013 est réapparu deux ans plus tard sur la Butte Mortemart. Il est revenu gentiment à un bon niveau en brillant dans des lots de qualité moyenne. Il s'est imposé dans le bon Prix de Saumur devant Réglis Brunel. Sa deuxième place derrière Milord Thomas dans le Prix Ingré laissait présager de bonnes choses pour le pensionnaire de Guillaume Macaire. Cette performance était décisive quant à sa participation dans le Grand Steeple-Chase de Paris. Dans la course, il a mal franchi la rivière, et ce, à deux reprises. Alors qu'il galopait derrière les premiers, il a été arrêté avant le « juge de paix ». Royal Astarania termine dernier. Seul Saint-Pistol s'est montré courageux pour conserver une belle troisième place.

Une journée qui a pu satisfaire les malheureux du Grand-Steeple

L'excellentissime Jacques Ricou se souviendra longtemps du 17 mai 2015, il enlève également le Prix Ferdinand Dufaure en selle sur Kotkikova. Cette dernière a survolé les débats dans le Groupe I réservé aux meilleurs steeple-chasers de 4 ans. Son entraîneur Jean-Paul Gallorini a pu ainsi se consoler de la deuxième palce du valeureux Shannon Rock. La jument qui porte la casaque mythique du Compte de Montesson confirme son statut sur le steeple, elle reste en effet invaincue sur les gros obstacles et n'a jamais finit plus loin que troisième sur les haies (10 courses – 8 victoires – 2 places). Il faut souligner que la génération est pauvre, seul Kobrouk s'est vraiment illustré bien qu'il se soit classé deuxième à... 12 longueurs.

David Cottin s'est consolé en réalisant un triplé aujourd'hui à Auteuil. Vainqueur notamment avec Attila de Sivola. Il complète sa belle semaine débutée par la victoire de Kick On dans l'Anjou Loire Challenge, une des rares belles épreuves qu'il n'avait pas accroché à son palmarès.

Publié dans Hippisme

Commenter cet article